La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation qui intéresse énormément les contribuables. Il faut dire qu’elle propose énormément d’avantages au niveau de l’investissement dans le neuf. En effet, la loi Pinel permet de réaliser une économie considérable sur une période prolongée de 12 ans. Elle favorise également la constitution d’un patrimoine immobilier puisque les investisseurs pourront se le payer via les loyers perçus et les réductions d’impôts proposés par l’État. Comment en profiter?

Quelles sont les conditions à respecter pour la loi Pinel ?

Pour réduire ses impôts avec le dispositif Pinel, il faut respecter ses diverses obligations. Parmi ces conditions, il faut que vous disposiez d’un logement neuf ou en VEFA (en état de futur achèvement), ou d’un logement que les investisseurs font construire ou encore d’un logement réhabilité en lieux d’habitation par des investisseurs.

Ce dit logement doit également être situé dans des zones spécifiques telles que le décrit la loi Pinel. En ce sens, ces zones éligibles sont la zone A, A bis et B1. Ces zones sont délimitées en fonction du niveau de l’offre et de la demande en matière de bien immobilier. L’État a justement décidé de prolonger la loi Pinel pour faire bénéficier les zones qui affichaient un très faible taux de l’offre par rapport à la demande.

Comment réduire ses impôts grâce à la loi Pinel

Il y a également des conditions à respecter au niveau de la règlementation thermique du logement. En effet, il doit la respecter dans sa totalité ou du moins bénéficier d’un label BBC. Il faut que le bien immobilier soit achevé dans un délai maximum de 30 mois après la déclaration d’ouverture du chantier.

Des conditions au niveau des plafonds du loyer et des ressources fixées sont à respecter selon le décret annuel et la situation géographique d’implantation du bien immobilier.

Quelles sont toutes les villes concernées par la loi Pinel ?

Si vous envisagez de réduire vos impôts grâce à la loi Pinel, il faut nécessairement que votre bien immobilier soit installé dans les zones pré-citées, c’est-à-dire la zone A bis, la zone A et la zone B1.

Pour mieux comprendre ce zonage, il faut vous référer au fait que les villes privilégiées pour ce nouveau mandat de la loi Pinel sont celles qui disposent de plus de 250.000 habitants et où les offres sont peu nombreuses par rapport à la demande.

Pour la zone A bis, vous avez Paris, la capitale, et les 29 communes limitrophes. Ce serait le plus avantageux car cette zone est considérée comme la plus tendue actuellement. Pour la zone A, vous avez l’île de France, l’archipel de la Côte d’Azur ainsi que toutes les villes françaises faisant partie de l’agglomération genevoise. Et enfin, pour la zone B1, vous avez toutes les villes qui ont plus de 250.000 habitants telles que Montpellier, Marseille, Toulouse, Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Rennes, Nantes, Lille ou encore Strasbourg. Vous pouvez également compter Annecy, la Corse, La Rochelle, les DOM-TOM et Saint-Malo pour votre investissement locatif sous la loi Pinel.